La Chapelle du Coudray

Lors des guerres de religion, la Chapelle du Coudray fut détruite par les Huguenots; Une nouvelle Chapelle fut construite en 1611.

Cette Chapelle est accompagnée d'une légende, bien connue des habitants de Bain.

 

Il est dit qu'un jour, alors que les femmes rentraient du lavoir après leur lessives, l'enfant de l'une d'entre elles tomba à l'eau. Il fut alors miraculeusement sorti de l'eau par des mains venant du fond du "doué" (lavoir en gallo), puis déposé sur une dalle de schiste.

Afin de comprendre ce qui s'est passé, les habitants vidèrent le doué, et trouvèrent dans le fond une statue de la Vierge, probablement jetée là après la destruction de la Chapelle par les Huguenots. Les habitants l'emmenèrent alors dans leur Eglise paroissiale.

Le lendemain, la statue avait disparue; On la retrouva près de l'endroit où on l'avait découverte. Les habitants décidèrent alors d'ériger une chapelle à cet endroit, pensant qu'il s'agissait du souhait de la statue.

 

Après la Révolution Française, la Chapelle tomba peu à peu en ruines, et finit par ne plus être utilisée pour la messe. Elle fut restaurée une première fois en 1895 par un propriétaire, puis une seconde fois en 1940 par le Doyen de Bain. Une fois restaurée, en 1941, la Chapelle fut offerte à la Sainte-Vierge à l'intention des prisonniers de la Seconde Guerre Mondiale.

 

Aujourd'hui, les parents présentent les pieds de leurs enfants sur la dalle de schiste où a été déposé l'enfant de la légende, pour qu'ils n'aient pas de difficultés à marcher.